Le PGD-RDA célèbre l’an 58 du ‘’Non’’ du 28 septembre. Biro Kanté passe un savon à Facinet Touré : « c’est un criminel. En avril 1984, il a poussé Conté à massacrer… »

0
235

Il y a 58 ans, la Guinée refusait la communauté française sous la direction du syndicaliste Ahmed Sékou Touré qui deviendra plus tard le premier président du jeune Etat.

Ce mercredi 28 septembre au siège du Parti démocratique de Guinée- Rassemblement démocratique africain (PDG-RDA) à la cité ministérielle de Donka, les partisans de l’ancien parti-Etat ont magnifié le courage du peuple de Guinée qui a rejeté la proposition du général de Gaulle. Biro Kanté, compagnon de l’indépendance et membre fondateur du parti n’a pas été tendre avec le médiateur de la République le général Facinet Touré.

C’était en présence de l’ancienne Première dame de la République Hadja Andrée Touré, des anciens ministres Madifing Diané, Baïlo Téliwel Diallo, Kozo Zoumanigui, Aliou Baniré Diallo et aussi d’Elhadj Momo Bangoura, président d’honneur.

L’attaque a été très virulente… «(…) Facinet Touré est le plus grand criminel.  Il est responsable de la division des Guinéens. En Avril 1984, Facinet Touré a poussé [Lansana] Conté à massacrer les Malinké. C’est un homme dangereux. Avec lui, il ne peut y avoir de réconciliation.

Il doit démissionner. Facinet a ensuite combattu les Peuls. Je demande à Alpha Condé de démettre Facinet Touré de son poste de médiateur de la République… On ne peut pas commander un pays  avec la peur au ventre ».

Et Madifing Diané de soutenir: « chaque régime à ses victimes. Aucun régime n’est innocent »

Par Kèlètigui Raba Camara

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY