Grève des enseignants : Le parquet Général apport des précisions

0
247

Des magistrats ont apporté des précisions sur le dossier relatif à la grève des enseignants le mois dernier qui a été suivi avec des émeutes. C’est pourquoi, le parquet général de Conakry a animé une conférence de presse, ce lundi afin d’apporter des précisions par rapport aux interpellations au cours de la manifestation du 20 et 21 février dernier.   

A l’entame, Yaya Kairaba Kaba a affirmé que des armes à feu ont été utilisées par des inconnus, « ces malheureuses circonstances ont enregistrées 8 cas de décès. Ces circonstances ont également enregistrées les dégâts matériels. 36 agents de force de sécurité  ont été blessés (…), déclare l’avocat général.

Pour l’avocat général auprès de la Cour d’Appel de Conakry, des infractions ont été commises lors de la manifestation des élèves dans la rue. Et d’ajouter, il a fait remarquer que les civils ont été blessés, mais que le parquet n’est pas en mesure de donner un bilan exact.  Des manifestants étaient animés d’une rare volonté de violence, estime l’avocat général.

L’avocat général a aussi évoqué des interpellations, « 32 personnes ont été interpellées pour les faits qualifiés outrages, participation à un attroupement non autorisé, destruction et dégradation des édifices  publics et privés. 15 mineurs déférés au tribunal de Kaloum et 17 autres déférés au tribunal  de première instance de Mafanco », a ajouté Yaya Kairaba.

Par rapport au cas de décès enregistré, selon lui, ‘’la procédure d’ouverture d’une information judiciaire a été engagée  sur des faits qualifiés coup et blessures volontaires ayant entrainés la mort. Ces faits prévus et punis par la disposition des articles 206 et 243 du code pénal ‘’, déclare l’avocat général de la Cour d’Appel.

 

Abdoul  Malick pour guineefutur.com

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY