Société : La Guinée célèbre le 61ème anniversaire de la Journée internationale de la femme

0
231

La Guinée, comme à l’instar des autres pays a célébré, ce mercredi 08 Mars 2017 à Conakry, le 61ème anniversaire de la Journée internationale de la femme sous  l’égide du président guinéen, Pr Alpha Condé. Cette cérémonie qui a pour thème : « construire des alliances pour favoriser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le monde du travail en mutation » a regroupé la présence les membres du gouvernement et quelques ambassadeurs accrédités en Guinée.

Dans son discours, Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale et de la Promotion Féminine a déclaré que l’autonomisation des femmes n’est pas une des solutions, « mais la seule solution qui permet à celle-ci de lutter efficacement contre la pauvreté. C’est de prendre des décisions concernant leurs vies. De gérer et de contrôler leur acquis afin d’en faire profiter leur environnement. C’est le moment de souligner que les démarches de la femme de Guinée est encouragée par plusieurs initiatives parmi lesquelles, on peut citer celle de la première dame de Guinée dont l’engagement pour l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes n’est plus à démontrée. La synergie des organisations féminines et leur combat pour la préservation de la paix, de la concorde nationale et de l’unité est un gage certain pour le développement durable ambitionné par le programme des sociétés »

Et de poursuivre, madame la ministre de l’Action Sociale a placé l’événement dans son contexte tout en rappelant que la journée internationale des femmes a été  adoptée par les Nations Unies après la seconde guerre mondiale, glorifie le combat historique des femmes qui luttaient contre leurs conditions dégradantes de travail.

 

De son côté Seraphine Wakana, coordinatrice générale du Système des Nations Unies a fait savoir qu’en Guinée la violence faite aux femmes demeurent en obstacle à la réalisation de l’égalité de sexe et l’autonomisation des femmes, « les statistiques montrent que les 92% des femmes guinéennes de 15 à 49 sont affectées par les violences. Que 63% des filles se marient avant 18 ans. Et que les grossesses précoces sont à 26% à d’adolescence. Une situation intolérable si nous voulons de plein épanouissement de nos jeunes filles », souligne-t-elle.

Selon elle, malgré quelques progrès, ce sont les hommes qui occupent presque toutes les positions du pouvoir, « et l’écart économique entre homme et femme est en train de se creuser sur forme de mentalité aérée et de marxisme ambiant. Nous devons donner aux femmes les moyens à tous les niveaux pour permettre entendre de leurs voix et de maitriser leurs propre vies et l’avenir de la planète », plaide Séraphine Wakana.

En s’adressant aux femmes, le Chef de l’Etat, Alpha Condé a affirmé de promettre  d’accompagner les femmes guinéennes, «  c’est grâces aux femmes que la Guinée peut se tenir debout. Et nous devons savoir que la Femme est notre avenir. Elles ont beaucoup subi à savoir les mariages précoces, les excisions et les violences. Car, les excusions diminuent la valeur de la femme. Les femmes doivent être sur le terrain de combat. Accompagner les femmes, c’est une nécessité et un devoir de gouvernement. Il faut que les femmes s’engagent dans les cultures. Elles permettent de baisser le prix des condiments dans nos marchés. Elles doivent aussi s’engagées dans le riz, dans le Café et d’anacarde etc… », a précisé le président de l’UA.

Pour terminer,  le Président de la République,  Alpha Condé a indiqué que la femme guinéenne a toujours été liée à la vie sociopolitique de la nation en jouant à chaque fois un rôle prépondérant dans l’évolution de la guinée. Avant de prendre congé de ses hautes, Monsieur le Président de la République a visité quelques stands qui ont exposé quelques articles à l’occasion de cette célébration de la Journée Internationale de la Femme

Abdoul Malick pour guineefutur.com

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY