Media : Qui veut nuire la célébrité de Soriba Kolentin Camara ?

0
331

Comme dit l’adage : «L’homme bonasse n’est jamais payé au prix de ses belles œuvres et bien faits … ». Les personnes mal intentionnées cherchent toujours à salir des personnes auxquelles, elles ne peuvent pas égaler. Après des tentatives multiples qui ont échoué préalablement, les malfaiteurs ont eu tout le courage pour s’attaquer à Soriba Kolentin Camara, l’homme non négligeable aujourd’hui dans la presse guinéenne.

L’homme dont on parle est ce journaliste qui a construit, continue à construire et donner une image méritée aux élites et cadres guinéens. Il créé des jaloux à travers ses innombrables travaux qu’il ne cesse de faire la promotion de la culture de la démocratie à travers son émission Zone Libre en langue nationale soussou et en toute impartialité. Dans son travail, il prône la paix, l’unité et la concorde sociale pour le bien être de son pays et de ses compatriotes.

Oui !!! L’homme pourrait bel et bien créer des jaloux par ce qu’il défonce des portes inaccessibles par ses détracteurs. Ces détracteurs qui ont passé par mille chemins pour lui renverser par plusieurs méthodes mais  qui ont échoué préalablement. Ils sont de retour en créant une page fictive en ligne pour se livrer à la délation, la diffamation et salir l’image d’un journaliste en langue hors pair, Soriba Kolentin Camara

Puis qu’il s’agit de lui, Soriba Kolentin Camara, le chef de section service communication au port autonome de Conakry  est un homme prompt et animé d’un esprit d’humanisme du dernier rang. Il est rare de ces journalistes qui font accompagner le chef de l’Etat dans ses différents voyages pour un compte rendu complet.

Sur la page fictive, les détracteurs ont osé jusqu’à toucher  le niveau de scolarisation de Soriba Kolentin Camara qui a fait son lycée  au lycée  Donka et le  collège à Coléah, ses études universitaires à Gamal pour enfin se recycler  à l’université Roi Hassan II . Les détracteurs ont écrit avec des fautes élémentaires que  le journaliste aux poids lourds n’a même pas son BEPC, ridicule !

Soriba Kolentin Camara suivra ses multiples services qu’il rend à son pays et à ses compatriotes à la radio Nostalgie Fm. N’en déplaise les ennemis !

Kadiatou Bangoura

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY