Guinée : Une vingtaine de Femmes à l’école de la formation modulaire bridge à Conakry

0
179

A l’occasion du mois de la femme, le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES) en partenariat avec l’Union Européenne a organisé, ce lundi 13 mars 2017 le deuxième atelier modulaire de renforcement des capacités des acteurs de processus électoral appelé « Genre et  Election ».

Au cours de ces cinq jours de travaux en formation modulaire bridge plusieurs thématiques seront abordés à savoir : messages clés et objectifs pédagogiques du module genre et élections ; convention et traités internationaux relatifs au genre ; promotion de la participation des femmes et cycle électoral ; l’incidence des lois électorales sur les femmes etc…

Dans son discours, le représentant de l’ECES, Dominique Weerts a indiqué que le rendez-vous électoral est l’un des paramètres incontournable qui permet justement de faire une alternance. Donc, dit-il, ‘’ il est temps de redonner la parole par les élections communales, de redonner la parole aux citoyens qui sont eux en première ligne dans les communes. Pendant ces cinq jours, nous allons parler des élections communales et afin de pouvoir renforcer la démocratie en Guinée ‘’, ajoute le représentant Dominique.

 

ee

Selon la Représentante de la section gouvernance de l’Union Européenne, les statistiques du dernier recensement général de la population et de l’habitat, « les femmes occupent 50,3% de la population en Guinée. Alors, le taux de participation doit être la représentation des femmes de la vie politique guinéenne. En plus, la représentativité des femmes guinéennes dans la législature en cours est seulement de 25%. Et au niveau de la délégation spéciale et des autres exécutifs locaux dont le taux n’est pas équitable non plus », a-t-elle précisé.

Plus loin, elle a aussi fait savoir que l’article 115 du code électoral prévoit qu’un quota de 30% des femmes soit représenté sur la liste électorale, « mais cependant, cet article reste flou quant à la position de la femme sur la liste. Donc, je vous  invite au cours de cet atelier de réfléchir sur les modalités d’application de cet article », a indiqué la représentante de l’Union européenne à cette cérémonie.

En ouvrant cet de cinq jours, Batouly Kaba, directrice nationale adjointe de la promotion féminine et du genre et représentante de madame la ministre de l’Action sociale a tout d’abord félicité le Centre Européenne d’Appui Electoral et de l’Union Européenne pour cette belle initiative.

En s’adressant aux participantes, madame Batouly Kaba a exhorté aux femmes la persévérance, la formation car, selon elle, ‘’c’est seulement à ce prix que nous pourrons atteindre l’objectif escompté. C’est le lieu de remercier infiniment  l’union européenne dont l’appui technique et financier a rendu possible la tenue des présentes assises ‘’, a conclu la directrice  nationale adjointe de la promotion féminine et du genre.

Abdoul Malick pour guineefutur.com

666-22 82 61

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY