Critiqué d’incompétents : Le collectif des avocats de Toumba Diakité dit tout sur le ministre de la Justice, Cheick Sacko

0
176

Récemment le ministre de la justice et gardes des sceaux, Me Cheick Sacko a au cours d’une de ses sorties a qualifié les démarches des avocats de  Commandant Toumba Diakité d’incompétents, d’incorrecte et de maladroite. C’est pour cette raison, ce mardi 23 Mai 2017 au cours d’une conférence de presse, l’un des avocats de Toumba, Me Paul Yomba Kourouma n’a pas fait de cadeau au ministre de la justice, Cheick Sacko.

« A peine alphabétiser, l’homme ne maitrise même pas la langue officielle de communication. Au point encore qu’il ne mesure  pas le sens des mots et les utilise de tort à travers son ignorance. Le ministre de la justice est entrain à travers cette  sortie de démontrer ou de mettre en doute ou en cause la sincérité, la crédibilité de ses diplômes sur l’ANA, obtenu à la suite d’étude saisonnière, saccadées en dent de scie. C’est là le danger de l’importation des cadres handicapés et intellectuels ne maitrisant ni le pays ni les lois ni les hommes ni moins d’éducation. Nous voulons dire aussi au ministre de la justice que sa thématique est d’un genre anachronique et démodé. Et que son attitude est comparable à une comédie de café-théâtre où les acteurs n’ont pas même le niveau B », a déclaré l’un des avocats de Toumba Diakité.

Et de poursuivre, Me Paul Yomba Kourouma se dit d’être surpris les termes employés par le ministre de la justice, « nous sommes très surpris les termes dans lesquels, celui-ci est intervenu et  émanent d’un personnage qui  lui tort à évoluer dans le pays de la mère des droits de l’homme. Le ministre de la justice s’est exprimé dans une phraséologie qui fait honte au monde judiciaire. Il faut qu’il se départît de son complexe. Et qu’il chasse non loin de son bureau, il y a un centre de formation judiciaire sa place y est », a-t-il ajouté.

Selon cet avocat, le français employés du ministre de la justice et garde des sceaux est comparable à celui d’un élève de l’école primaire, « nous voyons par exemple que le ministre de la justice dit qu’il faut que les avocats de Toumba Diakité pensent à l’intérêt de son client avant de penser à  leur égo personnel. Le ministre Cheick Sacko oublie que ‘’égo et personnel’’ veulent dire la même chose. Mais, il ne sait pas. Et il va plus loin pour dire, on s’acheminera vers la fin de la clôture. C’est un engage primaire qui ne répond pas aux normes standards. Le ministre Cheick Sacko pourrait même compétir avec les enfants de primaire, mais pas de l’école Sainte Marie et Saint Georges », a fait remarquer Me Yomba Kourouma.

Abdoul Malick pour guineefutur.com

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY