Coopération : Tenu à Conakry un atelier de validation du Plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement 2018-2022

0
154

Dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route pour la formulation du Plan Cadre des Nations-Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD/UNDAF) pour la période  2018-2022 a été validé, ce mercredi 24 Mai 2017, au cours d’un atelier national tenu à Conakry. Cet atelier de validation du plan cadre a été initié par le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale en collaboration avec le Système des Nations Unies.  

 

Dans son discours au nom des agences du Système des Nations-Unies, le Co-président du Groupe pour l’Harmonisation des Programmes (GHP), M. Cheick Fall, a précisé que « cette rencontre de validation technique du Plan Cadre des Nations-Unies pour l’Aide au Développement a pour objectif de passer en revue le contenu du document en montrant son alignement avec les priorités nationales telles qu’inscrites dans le PNDS 2016-2022. Et montrer la cohérence et la synergie des interventions pour accroitre l’impact de la contribution du système des Nations Unies ».

 

En ouvrant cet atelier de validation, Péma Guilavogui, le Secrétaire général du ministère du Plan et de la Coopération Internationale, a fait remarquer que le Plan Cadre des Nations Unies pour l’aide au Développement a été élaboré suite à une analyse approfondie du contexte socioéconomique qui a permis l’ensemble des entités onusiennes de renforcer la cohérence et la pertinence de leur accompagnement à la relance socioéconomique et post-Ebola et à la contribution des acquis démocratiques, en appui à la formulation  du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020.

 

Pour mieux répondre aux défis actuels de développement de notre pays, selon le secrétaire général, ‘’ le gouvernement et les agences du système des Nations Unies en Guinée s’efforcent de renforcer l’alignement de leurs deux cycles de programmation ‘’, a-t-il souligné.

Par ailleurs, Pema Guilavogui a aussi fait comprendre les trois axes prioritaires  du plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement 2018-2022 à savoir, la promotion de la bonne gouvernance au service du développement durable ; la transformation économique et la gestion durable du capital naturel et le développement inclusif du capital humain.

 

Yaya  Drame pour guineefutur.com

 

 

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY