Pour Bah Oury : « Pour Sauver l’UFDG dans le désastre est en marche… »

0
127

Joint au téléphone, ce mardi 20 Juin 2017 depuis Toulouse (France), le vice-exclu de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Bah Oury a déclaré que pour sauver l’UFDG dans le désastre est en marche.

« Les gens me font confiance parce que, c’est la raison pour laquelle actuellement qu’une démarche est engagée afin de sauver l’UFDG dans le désastre. Vous voyez la situation calamiteuse par laquelle le parti UFDG est aujourd’hui du fait de sa gestion et du comportement de ces responsables qui prétendent être des dirigeants. Pour sauver l’UFDG est en marche dans les quartiers, les fédérations, les sections et les comités de bases partout les gens sont en train de se concerter pour sauver le parti », a fait remarquer l’ancien ministre de la réconciliation.

Par ailleurs, Bah Oury a aussi lancé un appel aux militants de l’UFDG de se ressaisir pour sauver le parti UFDG dans le désastre, « le parti auquel que j’appartiens, c’est l’UFDG. Mais, il y a de sérieux problèmes à l’heure actuelle au sein de ce parti. Donc, il faut que ça se décampe. Nous n’allons pas perdre du temps. Donc, je ne veux pas permettre que le projet politique qui est bien pour notre pays soit embarqué dans une histoire où certains sont en trains de se noyer (…). Je n’ai pas 500 millions par mois. Mais j’appelle les militants ceux qui estiment que le projet politique que nous défendons est valable, sérieux et crédible. J’appelle à cela à financer le projet de collecte de fond que j’ai lancé », lance le vice-président exclu de l’UFDG.

Depuis quelques mois, le mouvement ‘’UFDG renouveau avec Bah Oury’’ a été mis en place, Bah Oury explique les raisons de la création de ce mouvement, « nos compatriotes qui m’accompagnent dans ma démarche politique. Et c’est eux qui ont mis en place le mouvement ‘’UFDG renouveau avec Bah Oury’’. Et dans le contexte par rapport à l’UFDG comme parti, la question n’est pas totalement éclaircie pour permettre à tous ceux qui sont en accord avec cette démarche politique que nous préconisions. Nous sommes en trains de travailler de les organiser et de les préparer les prochaines étapes, c’est-à-dire d’une part la reconquête de l’UFDG, et de l’autre part, c’est de préparer les jeunes générations pour aller à la compétition pour les prochaines élections communales. Donc, ce mouvement est un élément aussi qui permet en adéquation avec le code électoral d’avoir des listes indépendantes.

Yaya Drame

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY