Violences à Faranah : quand le ministre Bantama encourage les militants du RPG à se venger

0
77

Après des violences post-électorales enregistrées à Marella dans la préfecture de Faranah, le ministre de la Culture, Bantama Sow y a fait un tour mardi 20 février 2018.

Au cours d’un entretien qu’il a eu avec des militants du RPG Arc-en-ciel, Bantama Sow s’est adressé à eux en leur demandant de se venger si le gouvernement ne met pas aux arrêts des personnes accusées par le camp  du parti au pouvoir, d’être auteurs des violences que ces derniers auraient subies.

« Levez-vous et dites au gouvernement que s’ils ne sont pas arrêtés, vous vous vengerez ! », a lancé le ministre en langue maninka.

Lorsqu’un militant a semblé pointer du doigt les sages qui auraient empêché toute vengeance, le ministre s’en prend à ces sages et dit de ne pas les écouter.

« Pourquoi vous vous mettez à écouter des faux sages ? Un enfant peut être sage, un vieux peut être un enfant. Si un vieux se comporte comme un faux sage, traitez-le comme tel », a renchéri Bantama Sow, toujours en langue maninka.

Un discours d’un ministre de la République qui risque de compliquer la tâche à son collègue en charge de l’Unité Nationale, Kalifa Gassama Diaby. Après avoir mis en garde contre les discours haineux et incitateurs à la violence, le ministre Gassama a entamé mardi une tournée à l’intérieur du pays, pour se rendre partout où des violences ont éclaté à l’occasion de ces élections, pour y prêcher la paix et la réconciliation.

mosaiqueguinee.com

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY