Conakry capitale mondiale du Livre, Stéphane Cipre dévoile son projet

0
225

Le monde du livre se donne rendez-vous dans la capitale guinéenne en avril 2017 pour promouvoir et célébrer l’écriture et la lecture à travers le projet Conakry Capitale mondiale du livre.

Désigné ambassadeur pour cet événement de portée mondiale, Stéphane Cipre, artiste sculpteur et peintre français a été présenté ce lundi 21 novembre 2016 au public guinéen à travers un point de presse animé au siège l’Unesco à Conakry. Il entend collaborer avec une quinzaine d’artistes Guinéens afin de faire une œuvre commune qui sera présentée au cours de l’événement.
Son objectif, affiché au monde entier la valeur de la culture guinéenne. «Je veux vraiment que les gens qui viennent de l’extérieur voient la richesse de cette culture Guinéenne à travers tous ces artistes de talent dont des sculptures. Ces artistes vont travailler sur la même base qui est un livre en résine blanc qui fera à peu près 80 centimètres de haut. Chaque livre sera complètement incroyable parce que chaque artiste va mettre du sien, se l’approprier et  en faire une œuvre unique, donc on va se retrouver avec une vingtaine d’œuvres uniques. Cette exposition devrait tourner sur 5 ou 6 lieux différents pendant l’année 2017», a-t-il expliqué.

Sansy Kaba Diakité, pour sa part, s’est réjoui de l’apport de l’artiste français avant de préciser que ce rendez-vous culturel ne sera que pas livresque : « Cet événement c’est sur une année. Ce n’est pas que sur le livre seulement. C’est du cinéma, de la peinture, de la sculpture, de la musique…. Ce sont des artistes sculpteurs qui se mettent en relation avec un professionnel français pour travailler sur la thématique du livre. Et ce qui est intéressant, c’est la finalité du travail qu’ils feront ensemble», a déclaré le patron de l’Harmattan Guinée.
Au terme de cette création, une exposition aura lieu au mois de mai. À l’issue de cette exposition, une vente aux enchères sera organisée et les dons récoltés seront reversés à diverses organisations locales d’aide à l’enfance.

Victoria Soumah pour guineefutur.com

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY