Au tour d’un déjeuner : Yéro Baldé dresse son bilan devant la presse

0
237

Le ministre Yéro Baldé a offert un déjeuner de presse, ce mercredi à quelques journalistes de la presse privée et publique. Au cours des échanges fructueux qui ont eu lieu, Mr Abdoulaye Yéro baldé, ministre de l’ESRS, en compagne des cadres du département a fait le point sur les 12 mois d’exercice, les réformes entamées et les perspectives attendues. Aussi la vision du département pour l’année 2017 et le renforcement de la collaboration avec les médias.

Dans son discours, le ministre Yéro Baldé a commencé par faire l’Etat des lieux du système de l’enseignement supérieur guinéen,  « le manque de cadre de gouvernance, des infrastructures vétustes ou inexistantes, un manque criard d’équipements et de laboratoire, aucune maîtrise de l’effectif des étudiants et des encadreurs, la gestion opaque des finances publiques, un personnel vieillissant, des conditions de travail très difficiles et le manque de motivation du personnel et l’inexistence d’un cadre de gestion administrative approprié. »

Pour corriger ces tares, ajoute le premier responsable de l’enseignement supérieur, ‘’la biométrie, qui en plus de contrôler les effectifs, permettra à l’étudiant d’avoir une carte bancaire afin de retirer par lui-même sa bourse d’études. Il y a aussi l’introduction des NTIC dans certaines IES et IRS où des PC et de la connexion internet ont été installés ‘’.

S’agissant des perspectives pour l’année 2017 plusieurs projets sont envisagés à savoir : sur le plan de la gouvernance par exemple, il est prévu la mise en place de l’ANAQ (Autorité Nationale d’Assurance Qualité) et l’organisation de la première édition du forum de l’étudiant guinéen.

Sur le plan des infrastructures, la poursuite de l’extension de quatre universités publiques. Une nouveauté dans le cadre de la formation et de l’apprentissage, c’est la transformation de la faculté de médecine en école supérieur des sciences et techniques de la santé. Aussi, la finalisation de la création d’une école excellence des mines. Et l’accompagnement effectif de événement Conakry Capitale Mondiale du Livre.

A noter cette cérémonie du repas déjeuné, est une première dans l’histoire institutionnelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Abdoul Malick pour guineefutur.com

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY