« Ceux qui parlent d’un 3e mandat doivent tirer les leçons du passé…», a déclaré le vice-président de l’UFDG 

0
324

Interrogé sur la question du 3ème mandat du président de la république, Pr Alpha Condé, le vice-président exclut de l’UFDG, Bah Oury a précisé qu’il respecte la légalité constitutionnelle.

A l’entame, le vice-président exclu de l’UFDG a précisé que la stabilité constitutionnelle est une nécessité absolue, « Je suis pour le respect de la légalité constitutionnelle. La stabilité constitutionnelle est une nécessité absolue pour la République de Guinée. On ne peut pas se permettre d’être dans une insécurité institutionnelle où on ne peut pas avoir une lisibilité pour l’avenir », a-t-il indiqué.

Selon lui, ceux qui parlent d’un 3e mandat doivent tirer les leçons du passé. A en croire, ajoute Bah Oury  « ceux qui ont parlé du Koudéisme, quel est le résultat pour le pays ? C’est la catastrophe. Ceux qui chantent encore koudé devaient se remémorer d’un passé récent qui a amené les bouleversements sociaux de 2005, 2007, 2009 », a-t-il martelé.

Par ailleurs, Bah Oury estime que le chef de l’Etat est un militant panafricaniste avec une longue histoire politique dernière lui, « il a atteint un niveau de sagesse qui lui permet de ne pas se laisser embarquer par des discours et slogans très souvent démagogiques…», estime le vice-président exclu de l’UFDG.

Abdoul Malick pour guineefutur.com

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY