Coyah : Un élève de 27 ans viole une fillette de Cinq ans

0
230

L’acte s’est passé dans la Commune Urbaine de Coyah, précisément à Wonkifong-centre. Une fille de cinq a été victime d’un viol qui aurait été perpétré par un jeune écolier de la 10ème année âgé de 27 ans.

Selon les faits, Lansana Bissiri Sylla, c’est le nom du présumé violeur, était allé chercher son petit déjeuner dans la cargote gérée par la mère de Safoura, la victime. Après avoir été servi, Bissiri dit à la vendeuse qu’il n’a pas d’argent sur lui.

Mais il proposera à la cargotière de laisser sa fille venir récupérer l’argent avec lui à la maison, chez lui. Une option que la gargotière accepta sans une quelconque condition préalable. C’est ainsi que les deux chemineront ensemble jusque dans la maison de Bissiri. Arrivés, Lansana s’enferme dans sa chambre avec la fille. Cela durera longtemps.

La cargotière qui était devenue particulièrement inquiète, décidera d’aller à la recherche de sa fille. Lorsqu’elle arriva chez Bissiri, elle a constaté que la porte de la chambre du jeune est fermée. Elle a frappé à la porte et le jeune  a répondu. La femme lui demande où est-ce que sa fille est passée. Avec les cris de la femme, l’oncle du jeune s’est intéressé et celui-ci a fini par prendre l’initiative de casser la fenêtre de la chambre du jeune Bissiri.

Et dès qu’il eut réussi à y entrer par effraction, grande fut sa surprise. Ce sont les deux qu’il a trouvés au fond de la chambre, complètement déshabillés.  Aussitôt, les cohabitant sont massivement sortis. Certains ont voulu lyncher sur place le jeune. Il a fallu l’intervention du Commissariat urbain de Wonkifong, pour qu’il ait la vie sauve.
Au commissariat urbain de Wonkifong, Lansana  Bissiri a reconnu avoir doigté la fillette. Une version qui a été, par ailleurs, confirmée par l’expertise médicale.
Pendant que la fille reçoit des soins, le présumé violeur, lui, a été déféré le mardi 10 janvier 2017 à la justice de paix de Coyah.

A souligner enfin que les viols sur des mineurs est devenu ces derniers temps un phénomène très récurrents à Coyah et dans ses environs.

 

Source : Guineenews.org

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY