Grève des enseignants : « les primes là, ce n’est pas notre affaire, on a dit que c’est un bonus…» dixit Aboubacar Soumah

A la suite du protocole d’accord qu’il a signé avec l’intersyndicale de l’éducation, le gouvernement guinéen, a démarré le payement de la prime d’incitation en faveur des enseignants en situation de classe.

Réagissant à l’effectivité de cette prime, le secrétaire général du SLECG, syndicat à l’origine de la crise qui paralyse en partie le secteur de l’éducation, rejette en bloc cette démarche.

Aboubacar Soumah exige plutôt du gouvernement, le strict respect de sa plateforme revendicative.

« Ces primes d’incitation ne nous intéressent pas du tout. Nous, ce qui nous intéresse, c’est une proposition concrète par rapport aux huit millions que nous avons demandés et l’engagement sans conditions des enseignants contractuels d’État à la fonction publique. C’est pour cela que nous sommes allés en grève. Tant qu’on ne nous appelle pas pour discuter autour de ça, la grève continue. Les primes là, ce n’est pas notre affaire, on a dit que c’est un bonus, ça ne nous intéresse pas », a botté le secrétaire général du SLECG.

Enfin, il a ajouté que les enseignants grévistes sont protégés par la loi l028

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :