Violences au Foutah: Alpha Condé indexe des «commerçants qui ne payaient ni taxe ni impôt»

48 heures seulement après avoir affirmé que les violences survenues récemment dans la région du Foutah relèvent d’un piège, le chef de l’Etat accuse des commerçants  qui seraient frustrés.

A Fria, où il a animé un meeting politique ce vendredi 31 janvier 2020, Alpha Condé n’a pas fait de cadeau à ces commerçants qui se «sont enrichis en ne payant ni taxe ni impôt», avec « la complicité de gouvernements corrompus ».

«Tout le monde sait que l’islam domine au Foutah. Quand vous arrivez ils vous disent Bienvenue. Ne dites pas que les peuls ont combattu les autres, ne combattez pas les peuls… Il faut isoler ceux qui mettent le feu au Foutah. Ils ne sont pas du Foutah, ils ne sont pas de la Basse Guinée ni de la Haute Guinée. Ce sont des gens qui ont pillé le pays… Des commerçants qui ne payaient pas les taxes. Quand les conteneurs venaient, ils mettaient PRG (Présidence de la République de Guinée Ndlr), ils ne payaient ni taxe ni impôt. C’est comme ça qu’ils se sont enrichis. Nous avons dit maintenant c’est une économie libre : c’est l’appel d’offre. Si tu gagnes tu gagnes, si tu ne gagnes pas tu ne gagnes pas. Ces faveurs et tricheries avec les gouvernements corrompus associés aux commerçants, ça c’est fini», a longuement déclaré le président de la République.

A noter que le président Condé a autour de lui, des commerçants accusés par une certaine opinion, d’avoir un monopole sur certaines marchandises. (Voir photo ci-haut).

Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :